Défier la procrastination aux jeux de hasard !

de-a-jouer-classique-16-mm-points

Bonjour Lili Bulle. De quoi allez-vous nous parler aujourd’hui ?

LB : Laissez-moi vous annoncer une grande nouvelle !

Bien sûr. Vous m’avez l’air très enthousiaste. Que vous arrive-t-il ?

LB : J’ai gagné au jeu de dés contre la procrastination.

Vous avez gagné une partie de dés ! C’est très bizarre.

LB : Pas tant que ça. La procrastination peut s’envisager comme un désir d’éviter à tout prix une ou plusieurs contraintes au bénéfice d’activités plus ludiques, surtout chez les créatifs qui supportent mal la routine. Les créatifs ne remettent pas au lendemain uniquement parce qu’ils ont peur, mais parce que sans pouvoir se l’expliquer, ils estiment que ce n’est pas le moment. Ils attendent le fameux déclic.

Je ne vois pas où vous voulez en venir.

LB : Admettons que vous deviez faire le point avec votre banquier. L’idée ne vous emballe pas trop car vous savez d’avance ce qu’il va en résulter : vous allez vous faire souffler dans les bronches. Vous vous figurez la situation ?

Assez bien.

LB : Imaginez maintenant que vous deviez également appeler votre comptable pour lui annoncer la mauvaise nouvelle.

Arrêtez ! Vous me stressez…

LB : Convenez qu’il y a de fortes chances que vous remettiez au lendemain si on vous laisse faire.

Oui.

LB : Dans la mesure où vous pouvez décider de remettre au lendemain, rien ne vous empêche de le faire, n’est-ce pas ?

Oui.

LB : Et si vous remettiez votre destin entre les mains du hasard ?

Comment ça ? 

LB : Pair  : vous appelez votre comptable. Impair : vous appelez votre banquier. Double : vous appelez votre comptable et votre banquier. Double 6 : vous remettez au lendemain !

Ça a marché ?

LB : Oui. J’ai commencé par un nombre pair, j’ai dû appeler mon comptable qui m’a supplié d’appeler mon banquier, et comme je n’avais plus le choix, j’ai donc appelé mon père pour qu’il me prête de l’argent, puis j’ai appelé mon banquier pour lui annoncer que le problème était réglé.

Et si vous aviez tiré un double 6 ?

LB : J’aurais remis au lendemain. Mais vous admettrez qu’en laissant les dés décider à ma place, je diminue mes chances de remettre au lendemain. Bon, je dois vous laisser, j’ai une partie de Monopoly à terminer !

Vous jouez contre qui ?

LB : Contre la procrastination.

Vous gagnez ?

LB : Je suis en voie d’acquérir la rue de la paix, ce qui signifie qu’ensuite je pourrai me reposer sur mes lauriers.

Je vous dis donc à Lundi, Lili Bulle. Bonne chance !

LB : Ciao. Ne bullez pas trop !

Slide1

Pour recevoir gratuitement notre brochure complète « STOP À LA PROCRASTINATION : LES 10 ASTUCES DE LILI BULLE », nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s